Mf bois design - Pose de parquet : quelle technique choisir ?


La pose des parquets peut se faire de plusieurs façons. Entre la pose collée, flottante et clouée, le choix de la technique à appliquer dépendra de plusieurs facteurs à savoir l’état et la nature du support, le type de parquet etc. Une bonne connaissance de ces trois techniques vous aidera à faire le bon choix, même si vous faites déjà appel à un expert pour s’en occuper.


La pose flottante


Cette technique est très appréciée du fait qu’elle est plus simple et plus économique. Même si les parquets ne seront pas fixés au sol, l’avantage de cette technique réside sur le fait qu’elle s’adapte à presque tous les supports. La pose flottante nécessite toutefois l’installation d’une sous-couche technique afin d’optimiser l’isolation thermique et phonique. Si vous ne voulez pas utiliser une sous-couche isolante, vous pouvez poser directement le parquet flottant sur une moquette rase. Quel que soit le support que vous auriez choisi : PVC, chape de béton, panneaux de fibres de bois, carrelage etc. il ne faut pas oublier que vous pouvez uniquement adopter la technique de la pose flottante avec des parquets contrecollés et des sols stratifiés. Ils doivent avoir une épaisseur totale de 10 à 23 mm pour ce faire.  La pose de parquet flottante peut se faire sur les bâtiments neufs ou en cours de rénovation. 


La pose clouée


Que ce soit pour remplacer un parquet ancien ou pour poser un parquet, la pose clouée est à privilégier si vous portez un intérêt particulier à la durabilité du travail. La pose de parquet par cette technique demande beaucoup plus de temps et elle est plus onéreuse. En effet, les lames de parquet seront clouées sur des lambourdes de manière perpendiculaire. Ces pièces de bois, c’est-à-dire les lambourdes sont fixées perpendiculairement sur elles-mêmes sur des supports de bois.  Elles peuvent également être collées sur une dalle de béton. Pour une meilleure isolation phonique et thermique du sol, les lambourdes ou solives s’accoleront sur une sous-couche technique. Il faut aussi surélever le niveau du sol de 50 à 100 mm pour garantir la solidité de la pose. Vous allez devoir utiliser des parquets en bois massif et contrecollés si vous choisissez cette technique. Ils doivent avoir une épaisseur de 20 mm au minimum.


La pose collée


Cette technique est utilisée dans l’installation des parquets massifs minces. On l’adopte également pour les contrecollés sur chauffage au sol et les contrecollés sans système de clipsage. Les lames de parquet sont posées directement sur une surface plane comme le carrelage et la chape de béton. Hormis le confort de marche qu’elle présente, cette technique limite aussi les bruits de pas. Si vous voulez que la pose collée soit plus facile à réaliser, vous pouvez vous servir d’une sous-couche isolante adaptée à cette technique. Un temps de séchage d’au moins 24 heures est nécessaire pour cette technique.   D’autres facteurs entrent aussi en considération lors da la sélection d’une technique de pose de parquet, n'hésitez plus de faire une demande de devis en ligne. Le mieux c’est de faire intervenir un expert en la matière. Il saura vous aider à faire le bon choix, selon votre projet, votre budget et votre objectif, chantier réalisé par mf bois design.

Lire la suite

Traitement et élimination des eaux usées

La taille et la capacité des systèmes de traitement des eaux usées sont déterminées par le volume estimatif d'eaux usées générées par les résidences, les entreprises et les industries raccordées aux réseaux d'égouts. Le choix du type  de stations d'épuration et du décanteur lamellaire dépend principalement de plusieurs facteurs tels que le nombre de clients desservis, les contraintes géographiques, les raccordements d'égouts, les débits moyens, les caractéristiques des eaux usées influentes, les limites réglementaires d'effluents, et les coûts d'exploitation et de maintenance impliqués.

Les systèmes d’évacuation d’eaux usées

Le rejet dans un plan d'eau de surface est le système le plus utilisé dans l'évacuation des eaux usées dans les grandes villes. Les zones suburbaines et rurales reposent davantage sur l'élimination souterraine. Dans les deux cas, les eaux usées doivent être purifiées ou traitées afin de protéger à la fois la santé publique et la qualité de l'eau. Les particules en suspension et les matières organiques biodégradables doivent être éliminées grâce à un décanteur lamellaire. En effet, les bactéries pathogènes doivent être détruites. Il peut également être nécessaire d'éliminer les nitrates et les phosphates (éléments nutritifs des plantes) et de neutraliser ou d'éliminer les déchets industriels et les produits chimiques toxiques. Le degré de traitement des eaux usées varie en fonction des conditions environnementales locales et des normes gouvernementales.

Les différentes méthodes de traitements des eaux usées

Il existe trois phases de traitement des eaux usées: primaire, secondaire et tertiaire (ou avancé). Le traitement primaire élimine environ 60% des solides en suspension et environ 35% de la DBO. Par contre, les impuretés dissoutes ne sont pas éliminées. Le traitement secondaire élimine plus de 85% des solides en suspension et de la DBO grâce à un décanteur lamellaire. Lorsque plus de 85% des solides et de la DBO sont éliminés, ou lorsque les taux de nitrate et de phosphate dissous sont encore élevés,  un traitement tertiaire est indispensable. Les processus tertiaires permettent d’éliminer plus de 99% de toutes les impuretés provenant des eaux usées.  Toutes les phases de traitement des eaux usées se terminent par la désinfection. En effet, les agents pathogènes restants dans l'effluent doivent être éliminés avant leur rejet dans un plan d'eau de surface. La désinfection est généralement réalisée en mélangeant l'effluent avec du chlore gazeux ou avec des hypochlorites dans un réservoir de contact pendant au moins 15 minutes. Etant que les résidus de chlore dans l'effluent peuvent avoir des effets néfastes sur la vie aquatique, un produit chimique additionnel peut être ajouté pour déchlorer l'effluent.

Lire la suite

Faire appel à un exterminateur pour des guêpes

Les guêpes ont-elles construit un nid près de votre maison ? Si oui, contactez une société d’extermination spécialisée pour les guêpes.
À partir de mai, la reine des guêpes est occupée à faire éclore les larves qui deviendront ses futurs ouvrières. Bientôt, il y aura des centaines, voire des milliers d'ouvrières pour aller chercher de la nourriture, à la fois pour la reine et pour le prochain lot de larves. Si vous avez la malchance de trouver un nid de guêpes quelque part autour de votre maison, ou peut-être même à l'intérieur, la meilleure chose à faire est de contacter un service d'extermination des guêpes.

Guêpe>

 

Lire la suite

se débarrasser des chauves-souris

Il est courant pour les chauves-souris d'accéder à la maison par divers points d'entrée, y compris les cheminées, les systèmes de ventilation, les moulures et les solins ainsi que par les avant-toits. La majorité des propriétaires croient que les chauves-souris qui volent dans leur maison la nuit ou tôt le matin entrent dans la maison par les portes et les fenêtres. Cependant, ce n'est pas le cas. Dans la plupart des situations, les chauves-souris vivent dans les maisons qu'elles envahissent la nuit. Beaucoup de propriétaires ne comprennent pas d'où proviennent les chauves-souris dans leur foyer.

Lire la suite

produits de douche GROHE

Les gens pensent souvent que la salle de bain est l'endroit le moins important de la maison. Certains le considèrent comme un endroit qui n'a pas besoin d'être décoré, puisque les gens y passent souvent moins de temps et plus de temps dans la chambre à coucher, la salle à manger ou même le salon. Mais c'est tout simplement faux. La salle de bain, même si les gens y passent si peu de temps, est régulièrement visitée par les invités. Votre salle de bain fera des envieux parmi vos amis, surtout si vous avez installé une colonne de salle de bain avec une pomme de douche GROHE.

Lire la suite